02 53 33 02 72
 Assistance

L’Etat veut accélérer sa transformation numérique

1 mai 2019

 

La feuille de route de la transformation numérique de l’Etat se précise. Nadi Bou Hanna, Directeur interministériel du numérique depuis décembre 2018 en a présenté les grandes lignes lors d’un point presse le 16 avril. Nadi Bou Hanna aura pris son temps pour dévoiler les nouvelles orientations qu’il entend donner à la transformation numérique de l’Etat : presque 6 mois, avant de dévoiler, le 16 avril, sa stratégie et son programme, après sa prise de fonction, à la tête de la Dinsic.

 

Nommé en novembre dernier pour succéder à Henri Verdier, il dessine sa feuille de route à partir de quatre constats :

  • la France est classée 18ème dans le classement Desi (qui mesure la mutation numérique des Etats), 13ème s’agissant des services publics numériques, et 2ème en matière d’open data ;
  • Les citoyens attendent plus de numérique, mais du numérique pour tous ;
  • Les agents publics de l’Etat sont en demande d’amélioration de leur environnement de travail par le numérique, tandis que le management doit se reposer sur les nouvelles technologies ;
  • Dans son pilotage des projets numériques, l’Etat enregistre en moyenne des glissements budgétaires et calendaires de l’ordre de 30%, quand le secteur privé se situe plutôt autour de 15 à 20 %.

Ces quatre constats imposent une « accélération de la transformation numérique de l’Etat et du service public », qui sera organisée à travers un vaste programme interministériel piloté par la Dinsic, et très « marketé », sous la dénomination Tech.gouv.